Dragan Bunic Escroquerie sur l’Internet

I. Introduction
II. Autorités de lutte contre l’escroquerie sur l’internet au niveau mondial
III. Modes opératoires
IV. Un exemple récent
V. Conclusions

I. Introduction

Avec l’émergence du trading en ligne. de MLM, du Forex du Forex en ligne et d’autres possibilités « de gagner facilement l’argent », beaucoup de gens malhonnêtes extorquent l’argent aux personnes ignorantes ou imprudentes. Leurs modus operandi (modes opératoires) sont assez nombreux, ce qui permet aux polices de différents pays ainsi qu’aux organes et organisations qui luttent contre ces actes illicites de donner les conseils précis quant à ces agissements malveillants.

Le marché des changes Forex (FX) est un marché le plus grand et le plus liquide au monde, avec plus de 5 000 milliards de $ échangés quotidiennement. Le day trading est assez fréquent chez les traders de devises, mais la plupart des investisseurs dépendent de la création de comptes de trading et de l’exécution de leurs opérations par l’intermédiaire de brokers (courtiers) du Forex.

Il existe des centaines, voire des milliers de brokers du Forex et de nouveaux venus ouvrent constamment leurs portes au public. Cela rend difficile le choix du meilleur broker Forex pour les traders, et les laisse à la merci de brokers malhonnêtes ou manquant de transparence. Malgré sa taille énorme, la réglementation du marché Forex au niveau mondial est faible et il n’y a aucune agence le contrôlant 24h/7 jours.

Il n’existe aucune statistique précise, mais le nombre de brokers du Forex et des options binaires travaillant sous une autorité de régulation est minime (le chiffre de 5% est habituellement cité), ce qui laisse de nombreuses entreprises en mesure de tirer profit de leurs clients et de se livrer à un comportement abusif sans grandes conséquences.

Les citoyens ne sont pas assez protégés, la répression dans ce domaine montre ses limites ce qu’exige une prévention plus accrue et la solidarité entre les victimes et les victimes potentielles. Il ne faut pas hésiter de communiquer vos cas à la police de votre pays, voire à l’INTERPOL, à l’autorité de régulation et aux associations qui luttent contre ce genre de criminalité. N’ayez pas honte car vous n’êtes les auteurs d’escroquerie (criminels) mais des victimes. Votre expérience aidera à une lutte plus efficace contre les différents abus sur l’Internet. Sur la base de vos renseignements, ces autorités et entités seront plus à même de vous protéger.

Pour la suite, cliquez ici:1_Escroquerie sur l

Dragan Bunic Covid-19 divise davantage le monde

I Introduction
II Négationnistes
III Opposants à la vaccination et extrémistes
IV Conclusions
V Annexe
Covid-19 divise davantage le monde

Dragan Bunic, Lettre ouverte à Me Heinz Raschein

Cher confrère,
Le 26 octobre 2020, un ami m’a transmis un document en 2 pages, intitulé « Attestation de fait et de droit» fait par vous, Dr. jur. Heinz Raschein, avocat et notaire Sterna 25, 7412 Scharans (GR). Cet ami me demande de lui dire quelle valeur juridique a votre document.
Je lui ai répondu que la valeur juridique de votre document (Attestation de fait et de droit) est inexistante car une dispense de port du masque pourrait être donnée uniquement par un médecin autorisé à exercer en Suisse.
Dans ce document vous incitez nos citoyens à la désobéissance civile, à savoir de refuser de porter le masque, en citant l’art. 28 du Code civil suisse (protection de la personnalité) et les articles 7 à 9 de la Constitution fédérale suisse (certains droits fondamentaux : Dignité humaine; Egalité; Protection contre l’arbitraire et protection de la bonne foi; Droit à la vie et liberté personnelle) mais vous avez oublié à citer l’art. 36 de la Constitution fédérale qui prévoit les restrictions des droit fondamentaux qui sont parfois justifiées.
Vous dites que « le Conseil Fédéral et les gouvernements cantonaux doivent prouver que de telles mesures sont nécessaires ». Incroyable ! Tant de morts et tant de malades ne sont pas une preuve suffisante pour vous. Avec une telle attitude vous dépassez Trump, Bolsonaro et autres qui n’admettent pas l’existence du Covid19 et laissent les gens mourir.
Dans vos « Explications sur l’attestation de fait et de droit » vous dites qu’en mars 2020 le Conseil fédéral a fait un coup d’Etat même si ses mesures (restrictions des droits et libertés) le touchent aussi comme n’importe quel autre citoyen de notre pays, qu’elles reposent sur une base légale exigée par l’art. 36 de la Constitution fédérale et qu’elles ont étés acceptées par les Chambres fédérales (loi COVID-19 du 25 septembre 2020 qui « règle des compétences particulières du Conseil fédéral visant à lutter contre l’épidémie de COVID-19 et à surmonter les conséquences des mesures de lutte sur la société, l’économie et les autorités », dont la durée est provisoire fixée au 31 décembre 2021).
L’art. 18 de la COVID-19 prévoit les sanctions pour l’inobservation intentionnelle des mesures que le Conseil fédéral ordonne. J’ai peur que votre document présente une incitation à commettre l’infraction pénale, ce qui est punissable selon notre Code pénal (pourrait être poursuit pénalement celui qui l’a créé ainsi que celui qui le distribue).
Cette initiative me blesse profondément car elle néglige la position de nous personnes malades et à risque. En tant qu’une personne souffrant du cancer, « condamnée à mourir » je peux choisir de ne pas mourir du Covid19 et je porte le masque, pas seulement pour me protéger mais aussi protéger les autres si jamais j’attrape ce virus.
Une expression populaire dit que l’heureux est celui que se défend des autres mais qu’un vrai heureux est celui qui défend les autres de lui-même. En outre, vous avez oublié que les droits et libertés d’une personnes s’arrêtent là où commencent les droits et libertés d’autres personnes. Je trouve que vous avez choisi une voie sans issu car vous ne proposez pas de solutions pour combattre efficacement Covid 19.
Enfin, je me pose la question si vous avez fait votre document pour lequel vous constatez que « plus le document sera distribué et partagé, plus son effet sera important́ » par conviction ou par intérêt car vous invité les personnes qui le partagent de verser quelque chose, volontairement sur votre compte bancaire dont iban et votre nom y figurent.
Voila ce que je pense de votre document, Sans rancune. Parole de juriste.
Dragan Bunic, Dr en droit
Ancien juge, policier et avocat,
Citoyen du monde