La crise économique

La crise économique actuelle a éclaté en 2007 aux Etats-Unis. Dans le monde anglophone, elle est appelée [la] Grande Récession (Great Recession) et en français la Grande dépression. Cette crise a été provoquée aux Etats-Unis (crise des subprimes). Cet Etat était le premier touché par la répression, qui s’est rapidement rependue aux autres pays industrialisés, surtout à ceux qui traitent beaucoup d’affaires avec les Etats-Unis.
Cette crise (Grande dépression) a provoqué une forte hausse des prix du pétrole et des produits agricoles, perte des emplois (chômage) et autres. Avec la baisse des actions et des prix des maisons, de grandes banques américaines et européennes ont perdu beaucoup d’argent et les nombreux citoyens leurs maisons. Quant aux Etats, surtout ceux membres de l’Union européenne, ils se sont lourdement endettés (augmentation de la dette publique).
À partir de 2009, la plupart des pays ont dans un premier temps opté pour une politique dite de relance, mais cela n’a pas marché. Cette politique a été remplacée par celle d’austérité, mais elle non plus ne donne pas de bons résultats. La Grande dépression est surtout présente dans le pays de l’Union européenne. La lutte contre la Grande dépression est menée par le groupe G20 (19 pays les plus industrialisés et Union européenne), par l’intermédiaire du Fond Monétaire International (FMI), de la Banque mondiale et de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE), mais sans beacoup de succès.
Malheureusement, ces groupements d’Etats et ces organisations n’essaient pas d’éliminer les causes de cette Grande dépression, comme par exemple mettre de l’ordre aux marchés mondiaux dans le secteur de la finance et les compagnies multinationales qui ont complétement échappé au contrôle de l’Etat souverain et de ses organes, etc.
Avec quelques articles, nous allons demontrer qu’il es possible de sortir de cette Grande dépression. Sur ce site seront publiés les articles qui proposent les pistes pour sortir de cette Grande dépression. Les lecteurs qui ont des propositions à faire dans ce sens sont cordialement invités d’y donner leur contribution. Merci d’avance.

Laisser une réponse