La crise économique

Depuis l’éclatement de la Seconde Grande dépression (2007) certains groupements d’Etats souverains tels que l’Union européenne, le Groupe des vingt (G20, composé de 19 pays et de l’Union européenne), l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) et même l’Organisation des nations unies (OUN) luttent contre cette dépression. D’après les conséquences provoquées, cette Seconde dépression a dépassé la Première Grande dépression de 1929. Dans cette lutte sont aussi impliquées des organisations créées par les Etats souverains : Fonds monétaire international (FMI), Banque mondiale, Organisation mondiale du commerce (OMC), Groupe d’action financière (GAFI) et bien d’autres ainsi que certaines organisations non gouvernementales (ONG) : Finance Watch, Déclaration de Berne, Attac, Basta et bien d’autres. Malheureusement cette lutte n’est pas couronnée de succès.

La crise financière et ses retombées ont mis en évidence les failles du système financier international et bouleversé les marchés financiers. Une croissance en dents de scie, des Etats fortement endettés, une grande agitation sur le front des politiques monétaires et la nécessité de revoir la réglementation du secteur financier, voilà ce qui caractérise l’économie mondiale au terme de la première décennie du XXIe siècle (cf. Département fédéral des finances (DFF), Rapport 2011 sur les questions financières et fiscales internationales, pp. 5-6).

Sur ce site seront publiés les articles qui proposent les pistes pour sortir de cette Seconde Grande dépression. Les lecteurs qui ont des propositions à faire dans ce sens sont cordialement invités d’y donner leur contribution. Merci d’avance.

Dragan Bunic

Laisser une réponse